Le Parti de la justice et du développement (PJD, islamiste) a remporté les élections législatives du 7 octobre au , obtenant 125 des 395 sièges en lice à la chambre basse du Parlement, selon les résultats annoncés samedi par le ministre de l’Intérieur, .

A la tête du gouvernement de coalition depuis cinq ans, le PJD devance son principal rival, le Parti authenticité et modernité (, libéral), qui enregistre 102 sièges, d’après des chiffres portant sur 98 circonscriptions.

Législatives : le PJD avait remporté 107 des 395 sièges en 2011

Le PJD attribue ce résultat au bilan de son action à la tête du gouvernement et à la campagne électorale qu’il a menée sous le signe de la poursuite des réformes, entamées sous le gouvernement conduit par le secrétaire général du PJD, .

Lors des législatives de 2011, le PJD avait remporté 107 des 395 sièges à la Chambre des représentants. Ce score lui avait permis de former un gouvernement pour un mandat de cinq ans à l’occasion de sa première expérience gouvernementale.